Automne en friche

Publié le 23 Octobre 2014

Automne en friche

.

Elle a retourné la terre de ses sentiments

il ne reste plus rien de ses tourments

pas la moindre résurgence n’offre son accroche

à la lumière blanche du jour naissant.

.

Maintenant son jardin est devenu plage

où roule la joie, s’encoquille l’espérance

qu’il suffit de ravir – trésor à collectionner

puis à livrer aux caresses intemporelles.

.

Même à celles du temps gris, celles du temps lourd

du temps à prendre comme il vient, comme il s’en va

comme on détresse ses angoisses, comme on agite

un mouchoir de rêve pour disperser ses larmes.

.

Sur la plage, n’être que roseau sans racine

laisser nos pieds explorer les passions fertiles

les frissons remonter le long de notre tige

- une colonne où file l’énergie, aérienne.

.

Au-delà des nuages elle cueille la lumière

elle danse sur sa parcelle défrichée.

Où qu’elle s’aventure se coule un tapis

de sable blond comme l’or de l’automne.

.

Ne pas croire cette gymnastique facile

les coups de vent viennent amplifier la lame

au fond de laquelle trépide le dé de l’espoir.

Elle danse, simple graminée, sœur des oyats.

.

Carmen P.

.

(photographie d'Alejandra Baci)

.

En écoute, ici, la mise en musique de ce texte et la voix de Milady :

http://www.le-crayon-du-parolier.com/t10790-automne-en-fric…

Rédigé par Carmen Atonati

Publié dans #chanson

Repost 0
Commenter cet article

Cardamone 02/11/2014 21:10

Merci pour ce bel automne en friche, pour cette jolie lumière qu'il nous renvoie

Carmen Atonati 12/11/2014 23:38

Merci à toi, Cardamone d'être passée ici.
L'automne est lumière autant au sol que dans l'air et dans nos mots.
À ¨bientôt. Carmen

Martine Maillard 26/10/2014 16:24

Un très beau poème, Carmen, vraiment.

Carmen Atonati 27/10/2014 14:17

Merci Martine.