Tilleul en novembre

Publié le 12 Novembre 2014

Tilleul en novembre

.

Le tilleul abandonne l'ambre
de sa parure bourdonnante
L'été, cloche à saveur miellée...
L'hiver, son houppier dénudé
dessine en 3D les nervures du futur

Carmen P.

Rédigé par Carmen Atonati

Publié dans #poésie

Repost 0
Commenter cet article

Carole 14/12/2014 20:10

Une belle évocation, et une belle photo aussi !
Ce que je trouve le plus fascinant, en hiver, ce sont les bourgeons. Petites promesses tenues serrées sur chaque branche, et qui se préparent pour la grande parade du printemps.

Carmen Atonati 25/01/2015 20:11

Les bourgeons d'hiver prennent de gros risques, mais c'est le risque de la vie qui s'entête et c'est si bon comme ça !
Merci pour ton passage Carole. Je viens de poster plusieurs courts poèmes après une période d'absence.

Martine 13/12/2014 06:56

Que de belles images! Voilà de la vraie poésie
J'aime

;)

Carmen Atonati 13/12/2014 23:11

La poésie me visite moins, quand elle vient elle est plus concise.
Merci Martine.

Clémentine.Séverin 22/11/2014 22:24

Magnifique. Une perspective.
bonne soirée

Carmen Atonati 13/12/2014 23:10

Bonsoir Clémentine. Merci pour cette visite.

Martine Maillard 13/11/2014 10:11

Un bien beau poème, Carmen. Merci de ta visite et contente de te retrouver !

Carmen Atonati 13/12/2014 23:09

Bonsoir Martine. Novembre est derrière nous. Décembre est là maintenant et sa lumière, quand elle perce la grisaille, est à saisir vite avant que le jour ne se jette dans la nuit.
Décembre qui nous invite au repos.