Sève

Publié le 10 Mai 2016

Sève
(photo Bodvaël Pennarun non libre de droit)

.

La saison froide confond l’arbre

mort et celui dont la sève dort

mais au moment de l’éclatement

quand les frondaisons clament

la renaissance verte

portant en bandoulière

leur présage de douceur

tout du long des rameaux

où les larmes en suspension

des chatons gouttent au poids de la vie

les corps que la souplesse abandonne

laissent s’évaporer le bouquet

de leur essence . Ne demeure

que la persistance de leur nudité

.

Carmen P.

Rédigé par Carmen Atonati

Publié dans #Poésie

Repost 0
Commenter cet article

Elisa Galam 11/05/2016 15:14

Très beau poème sur la nature Carmen.

Carmen Atonati 18/05/2016 10:28

Merci Elisa de passer sur ce blog quelque peu "oublié" mais sur lequel je continue de publier de courts poèmes.