La plage de l'éventail

Publié le 8 Juillet 2017

 

 
Saint Malo
 
Quand les goélands
passent tels des feux de Bengale
par-dessus ma tête et les brise lames
et que le ciel sculpte dans le bleu
ces sentinelles aux épaules blanchies de sel
alors que la chaleur me renvoie la joie pleine
de sable où l'enfant plante ses coquillages...
 
la plage de l'éventail devient azurément mon île.
 
 
Carmen P.
 
photo du net

Rédigé par Carmen Atonati

Publié dans #Poésie

Repost 0
Commenter cet article

Maryline 16/07/2017 12:05

Une bien jolie photo et un texte plein de poésie, j'aime l'image des sentinelles aux épaules blanchies de sel... c'est poétiquement trouvé;-)

rivagedazur 09/07/2017 18:49

Vague bleue qui frôle tendrement la plage,et revient avec les murmures des flots,
portant le sourire et les couleurs de l'eau,caressant mes pensées sur l'ile d'azur.,
là ou le ciel sculpte dans le bleu,ces sentinelles aux épaules blanchies de sel..
Une ile qui a marqué ton enfance,et que tu en parles avec une poésie imprégnée de délicatesse et de douceur,dans ces magnifiques images ...