Articles avec #poesie tag

Publié le 8 Juillet 2017

 

 
Saint Malo
 
Quand les goélands
passent tels des feux de Bengale
par-dessus ma tête et les brise lames
et que le ciel sculpte dans le bleu
ces sentinelles aux épaules blanchies de sel
alors que la chaleur me renvoie la joie pleine
de sable où l'enfant plante ses coquillages...
 
la plage de l'éventail devient azurément mon île.
 
 
Carmen P.
 
photo du net

Voir les commentaires

Rédigé par Carmen Atonati

Publié dans #Poésie

Repost 0

Publié le 28 Juin 2017

 

 
Elle portait sur son visage, pâle et chiffonné
comme une pause excavatrice.
Le langage en travées de silence
rehaussait ses sourcils, circonspects
jusqu'à ce que son âme
régule l'intonation du coeur
et qu'elle repose sa tête.
Poing sur la joue.
 
 
.
C.P.
 
illustration : Eva Soulu

 

Voir les commentaires

Rédigé par Carmen Atonati

Publié dans #poésie

Repost 0

Publié le 14 Juin 2017

 

Dans ma nuit, les rêves fleurissent

leurs mots s'ouvrent pétales

que je décrypte

ils se fanent

au matin

petit

si

je lève

leur voilure

au souffle d'or

mentalement consenti

les peaux aiment les réserves d'alcôve


 

Carmen P.

illustration : Rudolph Carl Gorman

Voir les commentaires

Rédigé par Carmen Atonati

Publié dans #poésie

Repost 0

Publié le 11 Juin 2017

 

Le donjon d'une île

élève au midi du lac

sa voix solitaire


 

Les creux de l'onde

effarouchent l'écho

d'un tremblant d'encensoir


 

Ainsi le soleil

au couchant joue son éclat

à pile ou à face

entre le plein de la feuillée

et le vide qui l'agite


 

.

Carmen P.

photo Elisabeth Henry (Château de Leeds dans le Kent)

Voir les commentaires

Rédigé par Carmen Atonati

Publié dans #poésie

Repost 0

Publié le 11 Juin 2017

 

Rien de ce qui se traverse

ne doit laisser d’empreinte

offrons au coeur des choses

un collier de légèreté

accordons aux bulles d’instants

l’évanouissement dans l’azur

matinal — main tenant(e).


 

Si les oiseaux ne suivent plus

le tempo circulaire

ne laissons pas l’attente

garder l’horloge déréglée

inversons l’inclinaison

de ce monde en déraison


 

Ne suffit-il pas de papiller

au niveau du non-réel

pour que rigolent les mots

revenus de Terre soumise ?


 

.

Carmen P.

 

Photo : Sarah Rose Smiley

Voir les commentaires

Rédigé par Carmen Atonati

Publié dans #poésie

Repost 0

Publié le 11 Juin 2017

 

 

De l'absurdité de la parole

je ne retiens rien

L'eau puisée en mots troubles

je l'aboie jusqu'à plus triste

jusqu'au silence

Ces injonctions à la haine

sont tulles gras que je décolle

L'image décalque l'offense

elle retourne au caniveau

où marche la malveillance


 

.

Carmen P.

 

photo : Anke Merzbach

Voir les commentaires

Rédigé par Carmen Atonati

Publié dans #poésie

Repost 0

Publié le 11 Juin 2017

.

Il avait un air de jamais plus

il donnait encore l'impression de vouloir suivre une voie

mais il portait cette tristesse que l'on ne peut partager

quand la raison s'abandonne à la fatalité

étreignant les élans de vie, jusqu'à la dernière brisure.


 

Il avait un air de jamais plus

et je me suis arrêtée avec mes paroles au bord des lèvres

des paroles prêtes à chavirer toutes les résistances du corps

Je me suis arrêtée car je ne pouvais ignorer

plus longtemps l'intelligence de sa nature.

 

.

Carmen P.

 photo :  Zoheir Brihoum.

Voir les commentaires

Rédigé par Carmen Atonati

Publié dans #Poésie

Repost 0

Publié le 9 Avril 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le silence au moment où la mer se retire
ouvre l’espace aux mots figés sous le masque
d’une absence aux tonalités mélancoliques

là, se risque le voyage, où que l’on soit, la grâce.

*

Sur une frange incertaine, les vagues de plus en plus courtes,
me poussent, malgré moi, jusqu’à l’échouage.

L’escale est inévitable.

*

Quand mon cœur un instant s’attarde
aux lèvres d’une espérance
qui consent aux sourires
il se couche dans les brisants
qu’aucune côte ne décourage
et chaque îlot devient jardin
que ma main fauve apprivoise

.
Carmen P.

(photo : Amélie Satzger)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Carmen Atonati

Publié dans #Poésie

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2017

 

Il tombe des fleurs sur ma solitude
l'invisible nous couvre du plaid
de ce que nous appelons
alors il pleut des fleurs
autour de moi...
elles suffisent à mon bonheur
je suivrai la route des marguerites
pareille au sillage du voilier des rêves
jusqu'à ce que le jour et la nuit consonguent
le tintement des coquillages
au bruissement ouaté
d'un tapis floral
la terre est un paradis
où s'éternise l'instant
que la brume dissipe
révélant ensuite
un autre instant
à courir d'espoir

.
Carmen P.

(illustration : Jimmy Lawlor)

    Voir les commentaires

    Rédigé par Carmen Atonati

    Publié dans #Poésie

    Repost 0

    Publié le 8 Janvier 2017

     

    C'est l'enfance qu'on protège

    dans l'éclat de sa confiance

    C'est l'enfance en mille états

    de rire, bien venue, en plein vivant

    C'est une promesse de fête toujours à soumettre

    à la main verte des jardiniers terrestres

     

    .

    Carmen P.

    Voir les commentaires

    Rédigé par Carmen Atonati

    Publié dans #poésie

    Repost 0